Médias
A la Une

Djihad sur l’internet

  • Daech appelle ses membres à se diffuser sur «Facebook» et «Twitter»

Dar al-Iftaa en egypte a publié un rapport sur les tentatives de Daech afin de retourner aux médias.

Le «Ifta» assure que Daech attire ses nouveaux supporters par les plateformes de réseaux sociaux, notamment le «Facebook».

Elle a noté qu’au cours les derniers mois, elle avait constaté une augmentation dans les publications de l’organisation terroriste, publications audio et vidéo, rapports, audiovisuels, journaux, magazines, stations de radio, sites Web, comptes et plates-formes sociales pour promouvoir et propager à nouveau les idées de «Daech», dans lesquelles elee exhorte ses combattants à revenir à nouveau pour diffuser leurs idées. par les réseaux sociaux.

  • le Jihad électronique commence pa ler plan «bombe mobile»

Daech a récemment envoyé un message à ses combattants et leurs responsables par ses plateformes médiatiques sous le nom de « bombe mobile », dans lequel elle les invitant à revenir aux réseaux sociaux, notamment Telegram, en se concentrant principalement sur Facebook et Twitter, et ne compte pas sur d’autres plateformes.

les plateformes de communication sociale de Daech cherchent a répandre la terreur dans les cœurs des communautés, par des messages qui appelle au « djihad électronique », en affirmant que « le geurrier dans les médias » s ressemble à les « combattants sur le terrain ».

L’organisation terroriste a exhorté ses membres à utiliser le soi-disant « djihad électronique », affirmant que les « Moudjahid dans les médias » préféraient les « combattants sur le terrain ».

  • Daech perd ses positions sur le terrain et tente de reprendre son trône par « Facebook »

L’ Iftaa a expliqué que Daech avait perdu grand nombre de ses combattants et de ses sites en tentant de redéployer via ses différentes plates-formes électroniques.

l’organisation avait aussi créé de nombreux comptes imaginaires, qui visaient à attirer des supporters et à diffuser des idées et à inciter à des opérations terroristes, notamment en Europe, et à se répandre largement par le taligram en s’éloignant des plateformes électroniques mises en place par les États pour suivre le contenu de l’organisation extrémiste.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer