Famille et Société

La formule du « contrat de Marriage » pour garantir les droits des conjoints

 

Cela peut sembler étrange, un contrat de mariage (mariage) est fait par un certain nombre d’articles , Tels que les contrats de création d’entreprise (le mariage est une entreprise sociale familial )

 Cependant, l’auteur de cette idée, un chercheur et penseur de Émirats arabes unis  Ali Muhammad al-Shurafa al-Hammadi , il voit  que c’est le moyen le plus proche et le plus efficace de garantir les droits des conjoints et de leurs enfants  Comme c’est un moyen efficace de réduire les disputes familiales qui se produisent dans le mariage en raison des pressions de la vie et de la vie Il protégera également la famille de la désintégration rapide du divorce ou de la relation conjugale continue sur papier seulement, sans affection ou sans comprehension   Ce qui est à l’origine de  la base de la relation conjugale comme il est indiqué dans le Coran, Le libellé du contrat de mariage développé par le chercheur Ali al-Shurafaa est le suivant:

Au nom de Dieu le Miséricordieux..

( Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.) ( Al-Rum (Lea Romains)Verset No 21

 

  • Contrat de Mariage:

1 – Premierement : Les  deux parties ont convenu que la première partie doit tenir le contrat de mariage à la deuxième partie , Son but est d’établir un lien de vie commun Son but est d’établir un lien de vie commun, et construire une famille basée sur une vie décente avec affection et compassion et la bonne éducation des enfants, Sur  une Éthique , la vertu, la foi en Dieu et en Son messager, la loyauté et la fidélité à la patrie.

2 – Deuxièment La première partie s’engage à fournir un logement adéquat et toutes les conditions nécessaires pour vivre et exécuter les obligations financières en termes de fourniture de logements et de fourniture de leurs besoins de subsistance.

3 – Troisièmement: La première partie s’engage à dépenser pour ces enfants et à fournir leur besoins en  vêtements, les soins et les soins médicaux nécessaires pour préserver la construction d’une famille d’affection et de miséricorde.

4 – Quatrièmement, les parties s’engagent à se respecter mutuellement et à s’abstenir de porter atteinte à toute forme de violence, que ce soit par l’oppression, le flot, les menaces ou les coups et d’insulter la famille   avec toutes sortes d’insultes. 

5 – Cinquièmement: Les parties s’engagent à ne pas dériver derrière leurs émotions ou à s’abandonner à toute tentation émotionnelle et à respecter le contrat qui les lie pour maintenir la continuité de la vie conjugale et pour compléter le processus familial avec soin et affection. 

6 – Sixièmement: Les deux parties s’engagent à se respecter mutuellement avec bienfaisance les uns aux autres et à respecter les limites de Dieu comme il a  ordonné et d’engager la première partie à fournir les exigences spéciales pour la deuxième partie de vêtements et d’effets personnels.

7 – Septième: Les deux parties s’engagent à suivre la méthode d’affection et de respect dans le dialogue entre elles et à ne pas contredire leur colère pour ne pas laisser l’espace au diable de rentrer entre eux   et détruire la structure de la famille requise par la vie des dix et l’éducation des enfants.

8 – Huitièmement: La deuxième partie s’engage à respecter les droits conjugaux de la première partie et le respect de son statut dans la famille, car c’est lui qui est le responsible du  soin des enfants et la protection de la famille.

9 – Neuvième: La deuxième partie est engagée à l’obéissance au mari avec bienveillance  qui est   non incompatible avec les limites de Dieu et se faire d’elle même toute une Tranquillité conjugale  pour son mari. Dieu tous puissant a dit :

  Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.( Al-Rum (Lea Romains)Verset No 21- Et pour prendre soin de lui de ces    vêtements et desa nourriture et ces soins en cas de maladie.

10 – Dixième: Les deux parties sont pleinement engagés dans un partenariat permanent entre eux visant à construire une famille sur une base saine,  Et que leur intention est d’établir une vie conjugale durable fondée sur l’affection, la compassion et la loyauté, Et pour montrer à Dieu à eux-mêmes a atteindre ce but noble,  et lire que chacun d’eux maintient la continuité de la vie conjugale responsable d’eux dans la suite de la famille et non exposée au déplacement et au déchirant que Dieu nous en garde ,  Et lire que chacun d’eux maintient la continuité de la vie conjugale comme une  responsible d’eux dans la suite de la famille pour ne pas etre  et non exposée au déplacement et au  déchirant . 

11 – Onzièmement: Les parties s’engagent à éviter la méfiance envers chacune d’elles , et pour faire face à l’incompréhension avec compassion et l’amour de la vertu et de la charité, Et pour faire face à l’incompréhension avec compassion et  amour de la vertu et de la charité, Surmonter l’incompréhension pour ne pas devenir difficile à comprendre, et cela  se constitue une menace pour la famille qui entraîne la perte d’enfants et le déplacement , Et les maladies psychologiques qui peuvent les conduire à la mort portent aux deux parties toutes les conséquences négatives qui résulteront pour les enfants de l’égoïsme de  chaque parti qui cause  l’impossibilité de s’entendre entre eux.

12 – Douzième: La première partie s’engage à donner à la deuxième partie tous les droits de l’amitié convenue entre eux sans diminution.

13 – Treizième: La séparation entre eux ne doit pas être réalisée si la première partie  dit au deuxième partie (vous êtes divorcé) parle oralement,  on peut dire que ce  dicton est une corvée qui n’entraîne pas la separation , ou Lorsque la première partie est en état de colère, de fatigue ou de condition psychologique, Ou des effets commerciaux, par exemple comme  il a perdu son argent  dans son travail, Et si Dieu Tout-Puissant ne prend pas etres de leurs paroles  ou le Tout-Puissant dit:. Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments,mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l’intention d’exécuter. L’expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n’en trouve pas les moyens devra jeûner trios jours. Voilà l’expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré  et tenez à vos serments, Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants! ) (La table servie (Al-Maidah) Verset  89 .. Où Dieu a mis une pénalité pour cela par alors  le Tout-Puissant dans le verset precedent.  (Nourrir dix pauvres du milieu de ce qui nourrit ta famille ou leurs cousins).

14- Quatorze: Dans le cas de l’impossibilité de vivre entre eux et l’un d’eux a voulu se séparer de l’autre, qui a décidé de faire sécession d’informer l’autre partie de quatre mois de séparation avec une clarification des raisons et des raisons que l’un d’eux de décider de divorcer.

15 – Quinze: Les deux parties vivent toujours au même endroit ou à la même maison pendant la période d’avertissement d’au moins quatre mois, dieu tous puissant a dit : (. Tu ne sais pas si d’ici là Allah ne suscitera pas quelque chose denouveau!)  Le divorce (At-Talaq) verset No 1.   

16 –  Seizième: Après la fin de la période d’avertissement et il n’y avait pas de développement au meilleur dans la relation conjugale entre eux, la partie qui a décidé de faire sécession doit se soumettre à l’office de protection de la famille demandant la résiliation du contrat de marriage, Expliquer les raisons et les justifications pour mettre fin au contrat entre eux, Avec une copie du livre d’avertissement adressée à la partie concernée pour conseiller le couple afin de parvenir à une réconciliation entre eux , ou pour ratifier la résiliation du contrat de mariage entre eux. 

17 – Dix-septième: La première circonstance est commise si la séparation ou le divorce est approuvé par les dépenses stipulées dans la législation divine, Pour les enfants dans la période d’allaitement et de soins, et également engagé à une récompense mensuelle, pour la femme à cause de son interruption et consacrer son temps à élever les enfants jusqu’à l’âge de la majorité, Et continue de prendre soin des enfants et de répondre aux exigences des frais de scolarité et des vêtements et de   soins complet pour eux

 

  Première partie                                                                     Deuxième Partie

     (                         )                                                                       (                     )

 

Témoins:

 Premier témoin                                                                             Deuxième témoin 

(                             )                                                                              (                             )

 

Authentification Office                                           

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer